THOUARE SUR LOIRE

Thouaré-sur-Loire est situé sur la rive nord de la Loire, à 10 km au nord-est de Nantes.

 Thouaré-sur-Loire est une commune urbaine, une des 24 communes de banlieue nantaise ; elle fait donc partie de Nantes Métropole.

En 2019, la commune comptait 10 482 habitants en augmentation de 19,79 % par rapport à 2013.

Mairie

Place de L'église

La Loire

Gare SNCF

La ville de Thouaré sur Loire est jumelée avec la ville de Homberg (Allemagne) depuis 1981.

Le pont de Thouaré

Les origines de Thouaré sont confuses. Selon certaines hypothèses, la fondation de la cité serait due à un légionnaire romain du nom de Taurus ou Tauraicus qui aurait installé une riche villa. Ou bien elle serait due à un dieu celtique célébré dans cette partie de la Gaule : Taur. Une chose est sûre : les peuplements humains sont fixés très tôt à cet endroit du fait de la présence de la Loire, voie de communication privilégiée. 

Le Château

La coulée verte

US THOUARE FOOTBALL

US Thouaré.png

L'origine du club

Lorsqu'en 1939 la seconde guerre mondiale entraîna des restrictions dans le domaine des transports publics, les Thouaréens et particulièrement les jeunes se trouvèrent bloqués à Thouaré. Les jeunes Thouaréens n'eurent pas d'autres distractions, les dimanches et les jours de vacances que d'aller à la pêche, et, pour la majorité de jouer aux cartes, aux palets ou aux boules en faisant le tour des cafés assez nombreux à l'époque (une dizaine)... ou des caves, plus nombreuses encore. Cela fit germer chez certains d'entre eux l'idée de créer une association sportive. En juillet 1940, au début de l'occupation allemande, ils tournèrent vers ceux de leurs anciens qui leur paraissaient intéressés par les questions sportives: Pierre PINIER, le marchand des cycles, Auguste SUPIOT coiffeur, Joseph CAIGNARD, le peintre, Henri BROCHARD, la garagiste, Auguste BONNEAU, l'ancien instituteur retiré à La Hulonnière, Lucien BADEAU, le charcutier et quelques parents de jeunes, Louis LEPAGE, Robert ROULEAU... 

Tous se déclarèrent intéressés par le projet. Conseillés par Auguste JAUNET, maire de l'époque, ils frappèrent finalement à la porte de CONSTANT BRIAND qui, secondé par son père et son frère, dirigeait la seule entreprise de Thouaré (en dehors de la laiterie de la Vallée, une fabrique de chaussons en feutre). Malgré un handicap physique à une jambe, CONSTANT BRIAND était un sportif convaincu. Il accepta d'emblée de se lancer dans la création d'un club sportif à Thouaré. Et le 20 décembre 1940, adultes et jeunes se retrouvèrent au café de La boule d'Or, en assemblée consécutive au cours de laquelle les statuts provisoires de l'Union Sportive Thouaréenne, CONSTANT BRIAND élu Président, les activités choisies (football, athlétisme, natation, culture physique) et le siège social fixé au Café Dupé, Place de l'église.

Le problème qui se posait en priorité au nouveau club était celui de trouver un terrain de football. Les prairies ne manquaient pas à Thouaré, mais même en zone inondable aucune n'était aussi plate qu'il aurait fallu. Les premières parties de foot entre Thouaréens eurent lieu route de Mauves, dans le pré d'Adrien Dupé. Ces terrains sont trop petits, trop étroits ou en pente furent vite abandonnés, et finalement le nouveau club jeta son dévolu sur une des prairies du château alors occupés par les allemands, et dont le propriétaire, le Comte Mathieu De Vienne se trouvait en Suisse. Il s'agissait cependant d'un terrain inondable en cas de grosse crues, fréquentes à l'époque, et situé en contre bas des douves du château. Au cours de certains matchs, la plus grande partie du terrain était transformé en bourbier et devenait impraticable. On entreprit alors de le drainer et de le sabler. Tous, dirigeants, joueurs, supporters, participèrent à la mise en place des drains et à l'amélioration du terrain, situé dans un cadre idéal.

Entre temps, les démarches administratives pour la création du club se poursuivent non sans peine. Il fallut obtenir les autorisations d'association de la Préfecture et de la Kriegskommandantur, les affiliations aux fédérations de football, d'athlétisme et de natation. Un état nominatif des membres du club établit le 20 mars 1941 pour être joint aux dossiers présentés aux autorités administratives fait état de 13 membres du bureau et 36 membres actifs. Début 1942 de nouveaux statuts, conformes à la loi du 20 décembre 1940 étaient adoptés. Ils furent déposés à la Préfecture qui en délivra le récépissé le 1er juin 1942 et la déclaration constitutive fit l'objet d'une publication au Journal Officiel de l'état français du 19 juin 1942. C'était la naissance officielle de l'UST

Les Seniors A évoluent actuellement au niveau R3

Toutes les équipes jeunes de l'US Thouaré évoluent au plus niveau régional